vendredi 10 juin 2016

La grande question sur le sens de la vie et sur l'univers




La grande question sur la vie, l'univers et le reste (en anglais : The Ultimate Question of Life, the Universe and Everything) est dans l'œuvre de science-fiction de Douglas Adams Le Guide du voyageur galactique – la question ultime sur le sens de la vie.

Une réponse est proposée : le nombre 42, mais le problème est que personne n'a jamais su quelle était la question précise.


Afficher l'image d'origine


Dans l'histoire, la réponse est cherchée par le super-ordinateur Pensées Profondes (Deep Thought en version originale et Grand Compute Un dans les anciennes éditions). Cependant, celui-ci n'était pas assez puissant pour fournir la question ultime après avoir trouvé la réponse (à la suite de 7,5 millions d'années de calculs). La réponse de Pensées Profondes embarque les protagonistes dans une quête pour découvrir la question qui y correspond.


Mais pourquoi l'univers tech et geek est-il obsédé par le chiffre 42 ?


Le nombre 42 est très spécial. Vous me répondrez peut-être que le 13, le 7 ou le 22 le sont également. Mais le quarante-deux déchaîne les passions, c’est un nombre mystique, insolite, doué de facultés mathématiques invraisemblables et pourtant avérées. Selon Google, ce nombre mystérieux serait même le résultat de « La réponse de l’Univers ».

L'hypothèse la plus vraisemblable pour expliquer le geste d'Adam, c'est qu’il s’agissait d’un hommage à Charles Lutwidge Dodgson, également connu sous le nom de Lewis Carroll, auteur d’ Alice au pays des merveilles, mais aussi mathématicien à Oxford durant la deuxième moitié du 19eme siècle, qui semble lui aussi avoir eu une obsession avec le nombre 42. Il est présent à de nombreuses reprises dans ses livres et la réponse à quelques puzzles étranges. A l’énigme de l’âge, on a fait le calcul que la Reine Rouge avait très exactement 37.044 jours, le même âge que la Reine Blanche, la somme des deux faisant 74 088 jours, chiffre égal à 42 puissance 3.