jeudi 5 mai 2016

Réalité virtuelle : combien de temps tiendriez-vous dans une cellule d’isolement ?

Capture d’écran 2016-05-01 à 20.28.41

Sources : The Guardian – Courrier International

Le quotidien britannique lance son tout premier projet intégrant la réalité virtuelle. Celui-ci vous transporte dans une petite cellule de prison par le biais d’un reportage à 360°. Attention aux âmes sensibles.
Imaginez-vous dans une cellule d’isolement, seul face aux murs, avec pour confort un simple lavabo, des toilettes et un matelas fin. Cette situation est exactement celle que souhaite vous faire expérimenter le quotidien The Guardian, d’une manière virtuelle bien sûr, puisqu’il n’est aucunement question de vous envoyer réellement en prison.
« Ce n’est pas un endroit très exotique, mais tout se joue sur la notion d’espace et sur la position que vous occupez dans cet espace […]. La réalité virtuelle permet aux spectateurs de pénétrer dans des endroits auxquels ils ne peuvent pas avoir accès habituellement » explique Francesca Panetta, responsable des projets multimédias de The Guardian, sur le site Journalism.
Il s’agit de toucher du doigt le quotidien des prisonniers américains gardés en isolement, dont le nombre se situe entre 80.000 et 100.000 personnes, selon The Guardian. Désormais, n’importe qui peut faire cette expérience en réalité virtuelle. Cependant, les utilisateurs doivent impérativement être munis d’un smartphone sur lequel l’application devra être téléchargée, et posséder un casque de réalité virtuelle tel que le Cardboard de Google, par exemple.
« La réalité virtuelle est la nouvelle frontière du journalisme » selon la Columbia Journalism Review.
L’expérience dure neuf minutes et est intégrée dans un projet journalistique plus poussé. Ainsi, des articles, podcasts, et galeries de photos seront mis en ligne prochainement. Il s’agit d’une nouvelle forme de narration journalistique déjà explorée en 2014 par le journal The Des Moines Register, qui proposait alors un projet de suivi d’une famille d’agriculteurs de l’état de l’Iowa (États-Unis). En 2015, le New York Times offrait la possibilité une immersion près de trois réfugiés fuyant leur pays d’origine.
Voici le clip promotionnel du projet publié par The Guardian :