jeudi 19 mai 2016

La NASA envisage de plonger ses astronautes dans un sommeil profond | Journal la Sphère | Anthony Konaté

Spaceworks
À l’instar des films Alien et Interstellar, la la NASA envisage de plonger ses astronautes dans un sommeil profond pour ses prochains longs vols spatiaux. Quand la fiction devient réalité.
Le NASA Institute for Advanced Concepts (NIAC) est un programme financé la NASA dans le but de recenser des propositions révolutionnaires en aéronautique et astronautique pour, in fine, tester des concepts utiles aux futures missions de la NASA. Chaque projet retenu reçoit notamment un financement de 100 000 dollars sur un an pour mener à bien son développement. Parmi eux ont été retenus une chambre capable de maintenir un individu en cryosommeil pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, et un habitat spatial robotique capable de se déployer tout seul et de se placer en orbite.
La NASA pense à Mars, aujourd’hui plus que jamais. Mais la planète rouge n’est qu’une étape, la curiosité légendaire de l’Homme nous mènera sans doute bien au-delà. Alors partir loin, c’est bien. Mais partir loin, ça coûte cher. De plus, le carburant est lourd et encombrant. C’est pourquoi nous devons repenser notre façon de voyager. La NASA, par exemple, envisage le recours à des sortes de pompes à essence pour vaisseaux spatiaux à des emplacements clés dans le système solaire. Des habitats portables capables de s’auto-déployer dans l’espace pour servir de point de chute sont d’ores et déjà pensés par les plus grands ingénieurs. Le projet nouvellement financé permettra notamment de mesurer la possibilité d’installer un dispositif test en orbite autour de la Lune. Si les résultats sont concluants, de nombreux dispositifs pourraient alors être disposés un peu partout dans le système solaire.
Spaceworks
Spaceworks
Pour ses voyages longues durées (plusieurs années), la NASA pense également à limiter le vieillissement de ses astronautes. Pour se faire, des ingénieurs travaillent actuellement à la construction d’une chambre de cryosommeil, ou comment plonger l’équipage dans un état inactif, de léthargie pour toute la durée du voyage. La technique, qui a déjà fait ses preuves en médecine, sera notamment testée au cours des deux prochaines années. Les ingénieurs pourront alors évaluer les effets de la sédation prolongée sur nos organes, et trouver le moyen de lutter contre la perte de masse osseuse et l’atrophie musculaire consécutives au sommeil profond.
1463330729075672