lundi 23 mai 2016

Comment se forger une rhétorique de leader ? | Journal la Sphère | Anthony Konaté


Il peut être intéressant, dans le cadre de l'entreprise et du management, de savoir comment un leader politique ou économique arrive à ses fins par la parole seule.

Contrairement à l'éloquence, qui est chose instinctive et naturelle, la rhétorique est une technique qui s'acquiert. "Elle donne à un orateur des moyens stables et performants, qui l'assurent au minimum d'une écoute intéressée par son auditoire", écrit Philippe-Joseph Salazar dans Paroles de leaders (François Bourin éditeur). Philippe-Joseph Salazar est spécialiste de la rhétorique. Il s'intéresse à ces "0,07%" depersonnalités qui nous gouvernent et décrypte ce qui, dans leur discours, présente une "apparence non stratégique" et qui pourtant est une "parole calculée". 
Certes, la rhétorique, aujourd'hui, ne relève plus du grand art des anciens sophistes, mais il peut être intéressant, dans le cadre de l'entreprise et du management, de savoir comment un leader politique ou économique arrive à ses fins par la parole seule. Comment, aussi, le disparate, les revendications hétéroclites, contradictoires peuvent déboucher sur du solidaire. Car, une fois qu'un leader s'est acquis la majorité, il l'exprime et la "performe" comme on dit en rhétorique, si bien que la minorité n'a plus voix au chapitre. 

L'enfilage de perles

Le livre de Philippe-Joseph Salazar est un florilège savoureux et utile de ces techniques en pleine mutation. "Autrefois, raconte Philippe-Joseph Salazar, les rois pratiquaient la "Brevitas", chaque mot rare tombé de leur bouche était pesé, soupesé, repesé." Dans la modernité, on est plutôt dans le registre de l'amplification. De l'enfilage de perles. "Chaque fois la circulation redémarre", commente Philippe-Joseph Salazar. La circulation est une reprise de phrase en rhétorique, une technique baroque de composition musicale qu'on trouve aussi bien dans les cantates de Bach que dans les sitcoms répétitives. 
Plusieurs autres techniques de rhétorique semblent très actuelles. D'abord, l'"épidictique", par quoi on affirme se placer au-dessus (épi) de la mêlée pour indiquer les vraies valeurs (dictique). "L'allégorèse" ensuite, quand on se sert d'un événement actuel pour le projeter sur un événement passé, afin de légitimer l'action actuelle, lui donner de la profondeur. Et, enfin, l'"acousmatique", le dire vrai, qui est "cet art très humain de dire ce qu'on a entendu dire", comme si avoir entendu une opinion et la répéter suffisait à valider sa vérité. Un peu comme le buzz sur Internet, non?