vendredi 13 mai 2016

C’est désormais prouvé, habiter près de la mer rend plus heureux et détendu

cliff-1273340_960_720
Une nouvelle étude tend à prouver que vivre sur un littoral influence positivement notre bien-être. Une ballade sur la plage pour se sentir mieux ? Oui, et désormais, c’est scientifiquement prouvé !
L’étude en question a été menée par des chercheurs de l’Université de Canterbury (Nouvelle-Zélande) et de l’Université Michigan State (États-Unis) et les résultats ont été publiés dans la revue Health & Place de mai 2016. Selon les chercheurs, la proximité de l’océan jouerait un rôle prépondérant sur notre bien-être.
Les scientifiques se sont penchés sur le cas de la ville néozélandaise de Wellington, où 450 personnes ont été retenues pour notamment évoquer leur lieu d’habitation. Pour mettre en lumière les futurs résultats, les chercheurs ont créé trois catégories en fonction de la visibilité (depuis leur logement) d’espaces « bleus » comme l’océan et la plage, d’espaces « verts » tels que des parcs et des forêts. La troisième catégorie n’inclut aucun de ces deux types d’espaces qui agiraient en positif sur le bien-être. D’autres éléments comme l’âge, le sexe et le niveau de vie des volontaires ont en revanche été pris en compte.
« Plus les espaces bleus sont visibles, et moins nous observons de hauts niveaux de détresse psychologique »indique Amber Pearson, une des auteurs de l’étude.
bungalow-1208505_960_720
n prenant ces résultats, les scientifiques ont établi que la bonne santé mentale ainsi que le bien-être des habitants étaient positivement influencés par les espaces « bleus ». Par contre, une telle corrélation n’a pas été établie avec les espaces « verts ».
« Peut-être qu’en ne prenant en compte que les forêts naturelles, nous serions arrivés à un résultat différent »explique Amber Pearson.
Les scientifiques vont prochainement tenter de comprendre si l’effet de l’océan et de la plage sur le bien-être pourrait être retrouvé avec d’autres éléments comme les fleuves ou encore les lacs. Si ces résultats s’avèrent être concluants à ce niveau, ceci pourrait donner de larges idées d’aménagement du territoire aux acteurs de la décision politique.
- Journal la Sphère - Anthony Konaté, journaliste indépendant