dimanche 8 mai 2016

AU MALAWI, LES ALBINOS SONT MENACÉS D’EXTERMINATION

Une jeune fille avec sa maman / MONUSCO Photos

Dans certaines régions d’Afrique, les albinos sont discriminés, voire persécutés. Il s’agit d’un constat encore dressé récemment au Malawi par une experte indépendante mandatée par les Nations Unies pour rendre compte de la situation sur place.
Cette experte nommée Ikponwosa Ero a expliqué la situation des personnes atteintes d’albinisme au Malawi, un cas malheureusement très fréquent sur le continent africain. Les albinos sont, au Malawi, menacés d’extermination après les atrocités commises depuis deux ans et le manque de réaction urgente des autorités.
Dans ce pays depuis 2013, les meurtres concernant des individus albinos se sont multipliés. Ils font l’objet de rites macabres durant lesquels leurs os et leurs membres sont utilisés, le but étant d’attirer richesse et pouvoir. Ces meurtres sont souvent commis après des enlèvements que la famille aide à organiser en échange d’une compensation financière.
Albinisitic_man_portrait
Les albinos sont moins de 10.000 au Malawi et ce nombre pourrait véritablement chuter, car le plan destiné à combattre ce phénomène a été jugé très insuffisant par l’experte de l’ONU Ikponwosa Ero, faute de ressources et de sensibilisation envers la magistrature et les fores de police.
« Le vol d’une vache peut être plus durement puni par la justice » indique-t-elle, après sa mission de douze jours au Malawi.
La sorcellerie issue des croyances populaires et ancestrales est donc mis en cause. Les albinos représentent en réalité un genre de capital pour ce qu’ils peuvent soi-disant apporter aux personnes pratiquant les rituels. Ce phénomène inacceptable se retrouve dans un bon nombre d’autres pays africains tels que la Tanzanie, le Congo (RDC), le Kenya, le Mozambique, le Mali, le Burundi ou encore le Swaziland.
Sources : Euronews – RFI