lundi 16 mai 2016

Au Chili, une « marée rouge » cause la mort de millions de poissons

Capture d’écran 2016-05-15 à 16.00.23
Depuis deux semaines, une « marée rouge » a pris position au large du sud du Chili, où des milliers de tonnes de poisson ont perdu la vie, contaminés par des algues toxiques. Cette catastrophe a contraint les autorités locales à lancer une alerte sanitaire.
Ce phénomène assez incroyable s’est produit autour de l’île de Chiloé, dans le sud du pays, surnommée « le joyau touristique du Chili », alors que la « marée rouge » commence progressivement à s’étendre vers le nord. Mais que se passe-t’il réellement au Chili actuellement ?
Cette marée rouge a été baptisée de cette façon en raison des pigments de couleur des micro-algues qui ont décimé un nombre très important de poissons et crustacés depuis le début du mois de mai. Cependant, selon le quotidien 24 Horas, des bancs de coquillages se décomposaient, dès la fin avril, « sur une surface de 5 kilomètres de plage ».
Il y aurait peut-être un lien avec une autre véritable hécatombe survenue en 2015, et ce dans la même zone : plus de 300 cadavres de baleines avaient été retrouvés, alors que la raison de leur mort était restée inexpliquée. Selon le site El Dinamo, ce phénomène a eu le mérite de provoquer « la création d’une mission d’investigation scientifique internationale de cette hécatombe ».
Les raisons de la présence actuelle de la marée rouge autour de l’île de Chiloé, personne ne les connait réellement. Les personnes les plus touchées sont les familles de pêcheurs ainsi que tous les travailleurs de la filière piscicole locale. Les pêcheurs accusent notamment les industriels du saumon d’avoir rejeté, dans l’océan, des milliers de tonnes de saumons intoxiqués par une algue.
Pour le Colegio de Biólogos Marinos de Chile, la société des océanographes chiliens, l’invasion de ces micro-algues est à mettre en lien « au réchauffement de la planète qui génère une plus grande acidité dans les océans et à un effet extrême du phénomène climatique El Niño », des propos rapportés par le site T13.
Bien que le Chili ait déjà vécu des marées rouges de ce type, celle-ci est de loin la plus imposante. Une alerte sanitaire a été lancée par les autorités, qui ont déclaré la zone de l’île de Chiloé en état de sinistre, où près de 80% de la population vit des ressources provenant de l’océan.
« Des marchés sans poisson, des magasins vidés de tout produit de base, des pneus en feu sur les routes et des touristes piégés : voilà à quoi ressemble cette île qui flambe sous la colère des pêcheurs réclamant de l’aide pour surmonter cette marée rouge » peut-on lire dans le quotidien Peru 21.
Alors que le pays attend une conclusion scientifique quant aux raisons de la catastrophe, la marée rouge s’est étendue un peu plus au nord, dans la région de Los Ríos.
Voici une vidéo montrant l’étendue des dégâts :

- Journal la Sphère - Média indépendant, par Anthony Konaté