mardi 26 avril 2016

AUSTRALIE : Il enflamme une rivière pour dénoncer l'exploitation du gaz de schiste


Capture d’écran 2016-04-26 à 14.47.41


Une vidéo a été publiée par un député écologiste australien et fait le buzz sur la toile. On y voit un homme mettre le feu à une rivière, un phénomène qui selon le député, serait causé par la fracturation hydraulique, procédé permettant l’exploitation du gaz de schiste.


Le député écologiste australien Jeremy Buckingham a trouvé une façon originale de dénoncer un scandale environnemental. Ce dernier a réalisé et publié une vidéo le 22 avril 2016, montrant un homme enflammer la rivière Condamine située dans l’état du Queensland, dans le nord-est du pays.

« Incroyable, une rivière en feu ! » s’écrie le député Jeremy Buckingham, également présent sur la vidéo.« Parfois, une image vaut des milliers de mots […] C’est la chose la plus incroyable que j’ai jamais vue. Une tragédie pour le bassin Murray-Darling » poursuit-il en s’écartant du feu simplement obtenu à l’aide d’un allume-gaz.

Selon lui, ce phénomène serait à relier à l’exploitation du gaz de schiste par fracturation hydraulique dans la région. D’importantes quantités de méthane se trouveraient dans les eaux, en témoignent les bulles apparaissant à la surface. En effet, à proximité de la rivière se trouve un site d’extraction de gaz de charbon appartenant à la société Origin Energy.

« Certains se sont inquiétés que la fracturation hydraulique et l’extraction de gaz de charbon puissent pousser le gaz à migrer à travers la roche » indique Jeremy Buckingham.
De grandes quantités d’eau sont injectées dans le sol, auxquelles on ajoute du sable, des biocides, des lubrifiants et autres détergents. Le but ? Faire remonter le gaz à la surface à travers les fractures et ainsi le récupérer. Les locaux s’inquiètent de cette exploitation depuis des années alors qu’une enquête l’Organisation fédérale pour la recherche scientifique et industrielle (CSIRO) a débuté en 2012.
« Le gaz a commencé à créer des bulles dans la rivière peu après que l’industrie du gaz de charbon a décollé dans la région du Chinchilla. Depuis, le volume de gaz a massivement augmenté et s’est répandu dans la rivière » explique le député écologiste, rappelant au passage que le fait que le méthane n’a pas été relié à l’exploitation du gaz de schiste dans l’enquête du CSIRO était « invraisemblable ».
Voici la vidéo mettant en scène la rivière Condamine en feu, publiée sur la chaine Youtube du député Jeremy Buckingham :